Catégorie : 2.2 – Tout savoir sur l’énergie éolienne


Il est important pour VALOREM de permettre aux habitants et aux collectivités de bénéficier directement des richesses générées sur leur territoire.

Parce qu’elle est inépuisable, renouvelable, propre et sûre, l’énergie éolienne est un bien commun, que nous entendons partager.

C’est ainsi que VALOREM a lancé la 1ère épargne éolienne sur le parc éolien d’Arfons, dans le Tarn, en 2013. Le succès qu’elle a remporté permet d’envisager sa diffusion à d’autres communes accueillant un projet d’énergie renouvelable.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter :

– la plaquette d’information « Investissement participatif »

– le site internet du parc éolien d’Arfons

La fabrication d’électricité par une éolienne est réalisée par la transformation de l’énergie cinétique du vent en énergie électrique. Cette transformation se fait au cours de différentes étapes, qui font appel à des technologies très diverses.

Lire la suite : Le fonctionnement d’une éolienne

En raison de leur hauteur et de leurs dimensions, des matériaux utilisés pour leur fabrication et des mouvements de leurs pales, les éoliennes peuvent être à l’origine de perturbations des ondes hertziennes et du fonctionnement des radars météorologiques et de navigation aérienne.
Des solutions ont été trouvées pour atténuer ces effets.
Lire la suite : Perturbations hertziennes et radars

L’intégration paysagère des éoliennes est soigneusement étudiée et constitue un point fondamental lors du développement d’un projet de parc éolien.
Les maîtres d’ouvrage soumettent le projet aux riverains et à leurs élus, organisent une concertation pour une insertion harmonieuse des éoliennes dans le paysage qui les accueille.
Lire la suite : L’insertion des éoliennes dans le paysage

L’énergie éolienne est désormais entrée dans une phase industrielle marquée par un dynamisme important et une croissance de près de 30 % par an depuis 10 ans. En 2010, la filière représente un marché de plus de 40 milliards d’euros et 670 000 emplois dans le monde. En France, le montant des investissements et le nombre d’emplois ne cessent d’augmenter : 11 000 personnes pour un marché de 2,4 milliards d’euros en 2009, qui pourrait atteindre 3,7 milliards d’euros en 2012 selon les prévisions de l’ADEME.

Lire la suite : L’éolien, une filière dynamique et créatrice d’emplois

L’énergie éolienne est une filière très prometteuse. Comme pour toutes les filières énergétiques en développement, les pouvoirs publics ont décidé de lui apporter un soutien économique afin de faciliter son essor. Un tarif d’achat a été créé, garantissant l’achat par EDF de l’électricité produite à un prix fixe et garanti, pour sécuriser les investissements et donner une visibilité à long terme aux acteurs de la filière. Ce soutien garantit également, sur 15 ans, un prix indépendant de toute augmentation du coût des matières premières.

Lire la suite : Le financement de l’électricité éolienne

Certaines énergies renouvelables, comme le bois ou l’hydroélectricité, sont utilisées massivement depuis très longtemps. Aujourd’hui, c’est l’énergie éolienne qui se développe à un rythme soutenu dans presque tous les pays du monde, avec une croissance de 30 % par an.

« Six raisons principales expliquent ce succès rapide : l’énergie éolienne est abondante, bon marché, inépuisable, disponible presque partout, propre et sans impact sur le climat. Aucune autre source d’énergie ne possède toutes ces qualités. » Le plan B, Lester R. Brown

Lire la suite : Le développement de l’éolien dans le monde

Les éoliennes sont de plus en plus performantes : leurs puissances moyennes augmentent régulièrement, et les services R&D des constructeurs les améliorent sans cesse. Quant à l’électricité fournie, son accueil sur le réseau est bien maîtrisé : les machines tournent 80 % du temps et leur production est connue à l’avance grâce aux modèles de prévision météorologique. De plus, l’existence, en France, de trois grands régimes de vent décorrélés permet une meilleure régularité de la production : à tout instant, sur notre territoire, le vent souffle quelque part.

Lire la suite : L’énergie éolienne, une énergie fiable et sûre

La puissance éolienne raccordée au réseau au 31 décembre 2010 est de 5 660 MW en France. Avec 1 086 MW raccordés pendant cette année, la France se place ainsi pour la première fois en troisième position en Europe, juste derrière l’Espagne (1 516 MW) et l’Allemagne (1 493 MW). L’énergie éolienne est indispensable pour atteindre les objectifs du Grenelle de l’Environnement pour 2020 : elle comptera pour un quart des 20 millions de tonnes équivalent pétrole produits par les énergies renouvelables en 2020. Pour la filière éolienne, 25 000 MW éoliens sont prévus, dont 6 000 MW en mer, soit environ 8 000 éoliennes incluant les 3 700 déjà installées.

Lire la suite : L’Energie éolienne en France, chiffres clés

Au pied d’une éolienne, le niveau sonore s’élève à 55 décibels, soit le bruit de l’intérieur d’une maison. Quand le vent souffle fort, on peut tenir, juste au pied d’une éolienne, une conversation normale. Un rapport de l’Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail), relatif à l’impact sanitaire du bruit généré par les éoliennes, indique que les éoliennes ne peuvent avoir de conséquences sanitaires directes sur les riverains.
Lire la suite : Eoliennes et acoustique

La protection de la biodiversité fait partie des priorités de l’Union européenne, qui a adopté plusieurs directives depuis 1992 pour la protection des espèces et de leurs habitats, en particulier des oiseaux. L’Europe s’est en outre engagée à consommer 20 % d’énergies renouvelables et à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 20 % d’ici 2020, afin de limiter la responsabilité des activité humaines dans le changement climatique et, ainsi, contribuer à la préservation de la faune et de la flore. L’énergie éolienne contribue à la réalisation de ces deux objectifs.

Lire la suite : Biodiversité et énergie éolienne

L’énergie éolienne est une solution efficace pour lutter contre le réchauffement climatique et limiter nos émissions de CO2. En effet, les éoliennes convertissent en électricité l’énergie du vent sans produire de déchet ni émettre de gaz à effet de serre. Cette électricité propre et renouvelable, se substitue à celle produite par des centrales polluantes.

Lire la suite : L’énergie éolienne contribue à la protection de l’environnement

La durée de vie d’un parc éolien est estimée à 20 ans (reconductibles). Avant sa mise en service, les fonds financiers nécessaires au démantèlement et à la remise en état du site sont provisionnés sur un compte nanti (Disposition obligatoire prévue par la Loi Grenelle II).

Constituée d’acier et de matières plastiques, une éolienne est démontable en fin de vie et recyclable presque totalement. Elle ne laisse pas de polluants sur le site.

La société VALOREM est la première société française à avoir réalisé le démantèlement intégral d’une fondation en 2009 sur la commune de Criel-sur-Mer. La disponibilité de l’éolienne correspondant à la fondation en place n’étant plus assurée, il a fallu supprimer puis recréer une nouvelle fondation en lieu et place de l’ancienne.