Le potentiel de vent est évalué grâce aux données d’un mât de mesure. Equipé d’anémomètres et de girouettes, ce mât enregistre les vitesses et directions du vent. Les données récoltées sont ensuite corrélées à celles de Météo-France puis adaptées aux spécificités géographiques de la zone d’étude.

Nous déterminons ainsi la vitesse moyenne du vent à hauteur d’axe de rotation des éoliennes, calculons le nombre d’heures de fonctionnement annuel et donc la production du futur parc. Ceci nous guide pour choisir les technologies les plus adaptées ainsi que l’implantation des éoliennes sur le site.

Rose des vents du projet éolien d'Ablaincourt

Le gisement de vent sur la zone d’étude présente des caractéristiques favorables à l’exploitation éolienne avec une vitesse moyenne de plus de 25 km/h à 116 mètres de haut.
A dominance sud-ouest et nord-est, les vents sont faciles à exploiter et peu exigeants pour les éoliennes.