VALOREM lance le 5 novembre un financement participatif pour le chantier du parc éolien d’Angerville. Une opération ouverte aux Franciliens pendant un mois sur www.lendosphere.com.

  

Faire bénéficier les Franciliens des retombées économiques du projet éolien d’Angerville

Pionnier du financement participatif, VALOREM ouvre le financement de ses parcs et projets d’énergies renouvelables à la participation citoyenne depuis 8 ans. Profitant de l’ouverture du chantier du parc éolien d’Angerville, VALOREM propose aux habitants d’Ile-de-France de financer la construction de ce parc éolien et placer ainsi leur épargne dans un projet situé près de chez eux. Ils peuvent prêter à partir de 50€, pour une durée de quatre ans.

Avec un objectif de collecte de 300 000 €, la campagne aura lieu du 5 novembre au 5 décembre 2018. Les riverains du projet, résidants d’Angerville, Méréville et Monnerville, bénéficieront d’un taux d’intérêt bonifié, ainsi que les habitants de l’Essonne.

Cette exclusivité territoriale favorise le recours à une épargne en circuit court et permet des retombées économiques directes pour les riverains. Les habitants participent ainsi au financement de l’économie réelle. Ils seront informés des avancées de ce parc éolien dont ils auront co-financé le chantier.

Toutes les modalités financières (durée, taux d’intérêt…) sont à retrouver sur la page du projet www.lendosphere.com/angerville.

 

+ 40% de production électrique éolienne en Ile-de-France

Avec ses 19,8 MW, le parc éolien d’Angerville est le plus puissant d’Ile-de-France. Bénéficiant d’un potentiel éolien puissant et régulier, ses 9 éoliennes produiront environ 50 000 MWh d’électricité verte par an, soit la consommation de plus de 70 000 personnes (hors chauffage et eau chaude électrique*). Ce parc vient donc augmenter de 40% la capacité de production éolienne de la région.

Pour Jean-Yves GRANDIDIER, président fondateur de VALOREM : « Le projet éolien d’Angerville est notre première réalisation en Ile-de-France, une région très consommatrice en énergie mais où la production issue des renouvelables est encore très modeste. Ces 9 éoliennes permettront d’accroître la production éolienne de la région de 40%, au bénéfice des riverains qui vont consommer cette électricité produite sans émettre de pollution.

Et avec cette opération de financement participatif, les Franciliens ont aussi la possibilité de réaliser un placement intelligent et local, tout en montrant leur attachement à la transition énergétique et à l’énergie éolienne en particulier. »

Plus d’informations sur : www.lendosphere.com/angerville

* un foyer de deux adultes et deux enfants consomme en moyenne 2.800 kWh par an – moyenne des sources ADEME, CRE, INSEE, CEREN, MEDD

** Source RTE

 

Après la réfection des chemins communaux par la commune d’Angerville, les travaux du parc éolien vont commencer début novembre. Ce chantier est géré par VALREA, la filiale construction de VALOREM, propriétaire des éoliennes.

Mise au gabarit des chemins
Les éléments des éoliennes sont livrés sur site par convois exceptionnels. Le passage de ces convois de grandes dimensions nécessite l’élargissement des chemins (portés à 4,5 m) et leur renforcement en empierrement.
Aménagement des virages
Afin que les convois de grande longueur (livrant notamment les pales, longues de 55 m) pénètrent sur le site, les virages seront agrandis et
renforcés. A la fin des travaux, ces aménagements seront décompactés.
Aménagement des emprises
Un décapage de la terre végétale est effectué pour réaliser les chemins d’accès, virages, plateformes de montage et excavations accueillant les fondations. La terre sera stockée dans les parcelles pendant la durée des travaux. Une attention particulière est portée au respect de l’environnement en limitant les impacts sur les parcelles et la végétation en limite de chantier.
Installation d’une base vie
Implantée au bord de la RD 145 (accès sud du parc), la base vie est le lieu de coordination des personnes oeuvrant sur le chantier. Elle sera équipée de sanitaires, vestiaires, réfectoire et d’une zone de stockage du petit matériel.

 

Planning prévisionnel

Réalisation des mesures de l’environnement sonore

Afin de préparer l’arrivée des éoliennes d’Angerville, VALOREM a mandaté un bureau d’étude spécialisé et indépendant pour réaliser des mesures de l’environnement sonore aux abords du projet.

Les données récoltées permettront de mettre à jour l’étude acoustique faite en 2007. Celle-ci vise à simuler la présence du parc éolien pour s’assurer du respect de la réglementation en vigueur.

Ces mesures seront réalisées au cours du premier semestre 2017.

environnement sonore

Sonomètre

Ce projet permet de valoriser les ressources naturelles renouvelables d’Ile de France et de réduire notre dépendance aux énergies fossiles.

– Production équivalente à la consommation électrique de 17 800 foyers de 4 personnes (hors chauffage et eau chaude).

– Emissions de CO2 évitées : 23 000 tonnes (si cette électricité était produite par des centrales à combustible fossile comme le gaz).

Le projet représente plus de 10 % de l’objectif minimum d’installation de puissance éolienne du SRCAE (Schéma Régional Climat, Air, Energie d’Ile de France / Minimum 100 éoliennes installées à l’horizon 2020, soit environ 200 MW).