Pour estimer précisément la disponibilité du vent sur site, un mât tubulaire haubané de 60 m de hauteur a été installé de septembre 2014 à février 2017, ainsi qu’un SODAR (SOnic Detection And Ranging) de mai à septembre 2016.

Mât de mesure

SODAR

 

Le mât est équipé de 6 anémomètres et 2 girouettes, dont les données sont enregistrées toutes les 10 minutes avec un échantillonnage de 2 secondes et suivies à distance par connexion GSM.

Le SODAR permet une mesure de vent de 40 m à 200 m de hauteur, avec un suivi en temps réel des données.

 

 

 

Le régime des vents présent sur le site a été estimé avec précision grâce à la corrélation :

◊ des données enregistrées par le mât de mesures et le SODAR (ainsi que d’autres mâts de mesures présents dans la région),

◊ des stations Météo-France régionales dont celle de Montauban,

◊ des modélisations numériques d’écoulement réalisées à partir de codes de calcul spécialisés.

Cette rose des vents illustre la prédominance des vents de secteurs Ouest/Nord-Ouest et Est/Sud-Est.

Rose des vents

 

La vitesse moyenne à hauteur de moyeu est supérieure à 5 m/s sur l’année, soit plus de 18 km/h.  La turbulence sur le site est suffisamment faible, située à moins de 11 % à hauteur de moyeu, ce qui assure des conditions de fonctionnement optimales pour les éoliennes.

Cette analyse poussée a permis de valider la faisabilité technico-économique du projet de Garonne et Canal. Elle a permis de définir les caractéristiques de l’éolienne la mieux adaptée au projet :

◊ Diamètre du rotor de 131 m

◊ Hauteur de mat de 134,5 m

◊ Hauteur bout de pale maximum de 200 m

◊ Puissance maximum de 3 MW